INFO COVID-19 : LES RESTRICTIONS S’ALLÈGENT

Le lundi 28 février a marqué une première étape dans l’assouplissement des restrictions : le masque n’est plus obligatoire dans tous les lieux soumis au pass vaccinal, sauf dans les moyens de transport. Une règle qui s’étendra à tous les lieux (ou presque) à compter du lundi 14 mars, tandis que le pass vaccinal sera supendu.

Ce qui a changé au lundi 28 février

Le masque n’est plus obligatoire dans tous les lieux soumis au pass vaccinal, sauf dans les moyens de transport. À Saint-Martin-d’Hères, cela concerne la médiathèque, l’espace Jules Vallès, L’heure bleue, l’Espace culturel René Proby et Mon Ciné. En revanche, le pass vaccinal reste de rigueur.
Dans les lieux non soumis au pass, comme les entreprises et les bâtiments publics, le masque reste obligatoire.

Autre changement : un seul test est nécessaire (PCR ou antigénique) si vous avez été déclaré cas contact et êtes vacciné.
En cas de résultat positif, les personnes possédant un schéma vaccinal complet et les enfants de moins de 12 ans, quel que soit leur statut vaccinal, devront toujours s’isoler strictement pendant sept jours pleins après la date du début des symptômes ou du test positif. Cet isolement peut prendre fin au bout de 5 jours en cas de test négatif et en l’absence de symptômes depuis 48 heures.

Dans les établissements scolaires, le protocole sanitaire est passé du niveau 3 au niveau 2 dans le premier degré pour l’ensemble du territoire métropolitain.
Ce qui se concrétise par :
– la fin de l’obligation du port du masque en extérieur pour les élèves de l’école élémentaire et les personnels ;
– la possibilité de pratiquer à nouveau des activités physiques et sportives en intérieur sans port du masque (avec distanciation) ;
– l’allégement des règles de limitation du brassage, notamment pendant les temps de restauration.
Le port du masque dans les espaces intérieurs demeure, à ce stade, requis dans les espaces clos pour les personnels et les élèves de six ans et plus.

Les nouvelles règles au lundi 14 mars

Le pass vaccinal va être suspendu. 
L’accès aux trains longue distance, aux restaurants, aux cafés, aux boîtes de nuits ou encore aux cinémas ne sera plus soumis à aucune condition. Un pass sanitaire, et non vaccinal, sera demandé dans les établissements de santé. Il suffira donc de présenter un résultat négatif de test.

Le port du masque ne sera plus obligatoire sauf dans les transports collectifs et les établissements de santé (et médico-sociaux).
Dans les lieux publics comme privés, les commerces, les entreprises, les administrations et même dans les salles de classe… les Français auront le choix entre faire tomber le masque (ou pas) à partir du 14 mars.