Rentrée artistique en vue à L’heure bleue

Elle s’annonce théâtrale, musicale, dansante et un brin circassienne. La nouvelle programmation de L’heure bleue sera présentée au public mercredi 11 septembre 2019, à l’occasion de la soirée d’ouverture de saison. Tour d’horizon.

C’est avec la Confession d’un ancien président qui a entraîné son pays au bord d’une crise* que la saison 2019-2020 de L’heure bleue ouvrira mercredi 11 septembre. Une comédie sur le pouvoir servie par l’incorrigible Merlin de la série Kaamelott. Dans cette pièce de David Carvenali, il est un ancien président confessant et justifiant ses actions politiques. Véritable démonstration sur l’efficacité des outils de langage, elle décortique la manipulation dans les sphères du pouvoir. Une stratégie habituelle destinée à « créer de façon subtile et sournoise une image factice de la réalité qui s’impose au peuple ». De quoi méditer, tout en riant, sur la nature humaine.
S’interroger encore. Dans la pièce chorégraphique Outrenoir, la Cie 47-49 se préoccupe de « la dignité de l’homme et sa capacité à se métamorphoser pour se réinventer ». Les conflits d’aujourd’hui, terreaux toujours aussi fertiles pour les artistes, ont par ailleurs donné naissance à L’affaire Odyssée (d’après Homère) ; une création de l’Odysée ensemble et Cie revisitant la guerre de Troie sous forme de polar. Fida Mohissen, elle, a choisi d’explorer l’attraction autour du Djihad dans Ô toi que j’aime ou le récit d’une apocalypse.
L’heure sera également à la fête et à la célébration de l’art, sous toutes ses formes. De la chanson -avec Soliloc’, Amélie-Les-Crayons, les Fatals Picards et le groupe Debout sur le zinc- à la danse -Festival Détours de Babel, Cie Ehpad’Fiction et Litecox-, en passant par la culture urbaine -HIP-HOP DON’T STOP FESTIVAL. Le cirque aura également toute sa place dans Mondofoly de la Fabrique des petites utopies et Oh Oh de la Cie Baccalà. Deux spectacles qui seront joués en dehors des murs de L’heure bleue. Car la salle martinéroise reste attachée à une programmation en plein air, pour aller au devant de tous les publics. Les habitants retrouveront ainsi, au cœur de leurs quartiers, les clowns burlesques du Théâtre du réel dans une 3e saison agitée des Catacriseurs. D’autres rendez-vous seront donnés dans des salles de l’agglomération (L’Odysée à Eybens et La Rampe à Échirolles). Le but étant que le spectacle soit accessible à tous, partout.

*Soirée de présentation de saison mercredi 11 septembre 2019 à 18 h 30, spectacle à 19 h 30. Gratuit sur réservation. Plus d’infos sur culture.saintmartinsheres.fr, ou directement auprès de la billetterie (avenue Jean Vilar), au 04 76 14 08 08.