QUINZAINE DE LA TRANSITION ALIMENTAIRE MARTINÉROISE

Depuis le 22 septembre, la région grenobloise vit au rythme du mois de la transition alimentaire. Cet événement est organisé par des structures socio-professionnelles et les multiples acteurs locaux du Projet alimentaire inter-territorial (PAIT), dont la ville de Saint-Martin-d’Hères engagée dans cette démarche du mieux manger depuis de nombreuses années. C’est dans ce cadre-là que, la Quinzaine de la transition alimentaire martinéroise entre en jeu. Du 10 au 21 octobre, “moins mais mieux de viande” est à la carte de tous les menus martinérois.

Moins mais mieux de viande ?

L’objectif de ces quinze jours est de montrer qu’il est tout à fait possible de consommer de la viande moins souvent en fréquence et en quantité. En effet, sa production nécessite des quantités d’eau plus importantes que celle des céréales et des légumineuses et souille les eaux en rejetant dans l’environnement de grandes quantités de polluants.

Les menus ont donc été constitués de manière à pouvoir incorporer des alternatives sans viande les moins transformées possible (boulettes de pois chiches, bolognaise de lentilles vertes…), différentes viandes issues de l’agriculture biologique (plus respectueuse de l’environnement, ce type d’agriculture protège à la fois la biodiversité et veille au bien-être des animaux), des poissons issus de la pêche durable MSC (cette pratique de pêche laisse suffisamment de poissons dans l’océan, respecte les habitats marins et permet aux personnes qui dépendent de la pêche de vivre de leur métier), des produits locaux, de circuit court, Label rouge et d’appellation d’origine protégée.

Plus sain, plus équilibré et avec un maximum d’aliments bios ou locaux, ces menus invitent tous les palais au goût et au plaisir dans les assiettes !

Les menus de la Quinzaines de la transition alimentaire martinéroise