C’est encore plus facile de s’inscrire à la numothèque métropolitaine pendant cette période de confinement. Les demandes d’adhésion ont d’ailleurs grimpé en un temps record.

La numothèque Grenoble-Alpes a validé 1 700 nouveaux comptes, dont 117 pour des Martinérois*. Un phénomène qui découle de la fermeture des médiathèques municipales depuis le début du confinement et de l’inscription simplifiée en ligne. Un simple numéro de téléphone et une attestation de domicile numérisée suffisent pour adhérer à ce service métropolitain et accéder à ses plus de 200 000 contenus en ligne. Un accès valable jusqu’au 12 juin 2020 inclus.

200 000 ressources numériques disponibles 24 h sur 24 h

L’objectif est clair : favoriser un accès toujours plus large à la culture. C’est aussi, en cette période de confinement, un moyen de pallier la fermeture des équipements culturels. Les adeptes de littérature, de musique et de cinéma peuvent ainsi piocher dans plus de 1 200 livres numériques, 1 000 000 de titres de musique, 800 films… sans oublier les centaines de cours et de formations disponibles en ligne, ainsi que les nombreuses ressources dédiées au patrimoine. Chaque mois, des nouveautés viennent enrichir ce fonds.

Les contenus les plus plébiscités

Ce sont les sources de presse qui sont demandées en premier lieu. Les habitants aiment s’informer sur l’actualité nationale, sportive, musicale et même people. Les titres tels que L’Équipe, Le Monde, Le Figaro, Libération, ou encore Paris match et les Inrocks… ont donc les faveurs du lectorat métropolitain. En deuxième position, la plateforme d’autoformation « ToutApprendre » attire de nombreux adhérents, avec dans l’ordre de sollicitation : le code de la route, les langues, la musique. Viennent ensuite les livres numériques et le cinéma. Autant de ressources numériques accessibles sept jours sur sept, à toute heure, depuis n’importe quel écran.

Coups de cœur martinérois

Les médiathécaires martinérois(es) s’investissent dans ce projet, en partageant notamment leurs coups de cœur littéraires. Comme le livre de Clémentine Beauvais Les petites reines conseillé par Estelle Dubuis-Teyssier (de l’espace Gabriel Péri) ou encore Ida, le long-métrage polonais de Pawel Pawlikowski proposé par Justine Dumas (espace Paul Langevin). Une autre sélection faisant écho au Mois de la musique, événement martinérois annulé en raison de la pandémie, y est également présentée par une autre médiathécaire, Aude Larribau.

Une ressource parmi tant d’autres à laquelle vous pouvez accéder facilement et gratuitement pendant la période du confinement.

*Chiffres au 9 avril 2020. Au total, il y a 863 adhérents ​martinérois.

Numothèque Grenoble-Alpes

Une bibliothèque numérique ouverte aux habitants des 49 communes

Depuis le 14 septembre 2019

Plus de 8 000 sources de presse et 300 hebdomadaires et mensuels

Des centaines de cours et formation disponibles en ligne

De la musique en illimité

Et aussi du cinéma, des livres, du patrimoine

Les livres les plus empruntés

1. Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon de Jean-Paul DUBOIS, Prix Goncourt 2019

2. Par les routes de Sylvain PRUDHOMME, Prix Femina 2019

3. Miss Islande d’Audur Ava OLAFSDOTTIR, Prix Médicis étranger 2019