Implanté et actif depuis 2012 sur notre commune, le moustique, il suffit de le priver d’eau !

Le moustique tigre prolifère dans notre département. Très actif, il pique tout au long de la journée et de manière très douloureuse. Au-delà de la gêne occasionnée, son impact est aussi sanitaire.

Le moustiques tigre se développe près des habitations

80 % des œufs se trouvent à proximité de vos habitations. Autrement dit, le moustique qui vous pique est certainement né chez vous.

Si les agents de l’Entente interdépartementale de démoustication (EID) veillent à la mise en œuvre des mesures de prévention collectives, ce sont les habitants qui feront la différence en luttant de manière individuelle contre sa prolifération. Comment ? En le privant d’eau, tout simplement. Car, si le moustique adulte vit en milieu aérien, son développement s’effectue dans l’eau, essentiellement dans vos jardins, sur vos terrasses et vos balcons (à 80 %).

Des gestes simples pour empêcher sa prolifération

Les produits antimoustiques ne permettent pas d’éliminer durablement ces nuisibles. Il est donc primordial que chaque habitant repère d’éventuels lieux de développement dans son environnement. En privant l’insecte d’eau, il réduit efficacement sa prolifération et protège son entourage.

Pour priver le moustique d’eau :

– Videz une fois par semaine tous les réceptacles pouvant contenir de l’eau (coupelles sous les pots de fleurs, gamelles pour animaux, pieds de parasols…) ;

– Couvrez de façon hermétique ou à l’aide d’un voilage anti-insectes fin les réserves d’eau de pluie ;

– Rangez à l’abri de la pluie et/ou des irrigations tout ce qui traîne (brouettes, arrosoirs, jouets…) ;

– Curez, pour faciliter l’écoulement des eaux, les gouttières, rigoles recouvertes d’une grille, siphons d’évier… ;

– Jetez les objets inutiles (pneus usagés, déchets de chantier…).

Pour protéger votre entourage :

– Posez des moustiquaires aux fenêtres,

– Appliquez des produits répulsifs adaptés,

– Allumez la climatisation ou le ventilateur…

Pour tout complément d’information, vous pouvez contacter le SCHS, Service Communal Hygiène Santé, au 04 76 60 74 62.