GESTION RAISONNÉE DES ESPACES NATURELS

Les espaces verts

À Saint-Martin-d’Hères, les espaces végétaux sont nombreux et variés (parcs, squares..). Depuis plusieurs années, la Ville répond aux exigences du développement durable et porte une attention toute particulière à la biodiversité, à l’emploi de produits non toxiques… Afin de proposer un cadre de vie agréable aux habitants, la Ville met en place différentes actions telles que :

  • La diminution d’arrosage automatique,
  • La réduction des déchets verts et la mise en place de broyat* aux pieds des massifs et des arbres depuis 2010,

Toutes ces actions ont amené la Ville à les formaliser dans un plan de gestion différencié. Il reprend l’ensemble des opérations menées depuis plusieurs années en incluant un projet plus ambitieux.

*Le broyat consiste à réduire sous forme de copeaux les déchets verts issus de la taille et de l’élagage.

Les attentes d’entretien évoluent ainsi que les usages des espaces verts (ambiance urbaine, vocation ornementale, zone nature, lieux de passage…),

Suivant leur fonction, leur localisation et les usages associés,tous les espaces verts ne doivent pas être gérés uniformément.

La classification des espaces permet d’expliquer les nouveaux modes de gestion auprès des habitants, des élus, prestataires par différents moyens de communication.

1 ) AMBIANCE URBAIN : Traitement horticole des massifs, mise en valeur de l’espace, fréquentation forte, enjeux esthétiques.

2 ) AMBIANCE NATURELLE : Gestion moins interventionniste, fréquentation modérée, lieu de détente.

RAPPELS DES ENJEUX

1. Prendre en compte les enjeux environnementaux notamment de biodiversité,

2. Prendre en compte les moyens disponibles par rapport à l’évolution du périmètre des espaces verts de la ville (+ de végétalisation dans la plaine urbaine),

3. Prévoir l’acceptation de changement de pratiques auprès de tous: habitants,élus, agents en interne…,

4. Répertorier et centraliser les pratiques (départ retraite, mutation, nouveaux agents…),

5. Valoriser les pratiques du service des espaces verts (complémentaire avec projet de service).

CLASSE 1 – ESPACE ORNEMENTAL – Application dès à présent

Désherbage

Végétation spontanée très peu tolérée, intervention
au stade « plantule » des adventices.

 

Fleurissement

Horticole annuelles/bisannuelles, mixte possible avec vivaces et arbustes. Hors sols le plus souvent (jardinières, suspensions) ou pleine terre, plantation
2 fois/an.

Surfaces enherbées

Pelouse ornementale, avec intérêt esthétique, visuel homogène, adapté aux conditions du site (usage, piétinement, luminosité) 8 à 12 passages/an.

CLASSE 2 – ESPACE JARDINÉ – Application dès à présent

Désherbage

Végétation spontanée tolérée au-delà du stade plantule, maîtrise de la prolifération et de la hauteur de végétation, suppression des invasives.

Fleurissement

Majoritairement composé de vivaces, de bulbes, d’arbustes et de rosiers annuelles possible mais limité.

Surfaces enherbées

Pelouse ornementale et rustique, besoins limités en eau et pousse lente. Adaptées aux usages sur site. Environ 6 à 8 passages/an.

CLASSE 3 – ESPACE NATUREL- Application dès à présent

Entretien minimal relatif à des questions sécurité, d’accessibilité (fauche, élagage arbre menaçant) et de maintien de l’équilibre écologique (gestion des espèces envahissantes, …). Sur ces sites, il n’y a pas de désherbage, (routes naturelles, chemins agricoles, parcs, sous-bois, prairies naturelles). Fauche 1 à 2 fois/an. Contrôle visuel des arbres, élagage ponctuel.

 

Les terrains de sports naturels

Début 2021, un arrêté vient accélérer l’interdiction de l’utilisation des produits phytosanitaires :

• 1er juillet 2022 : interdiction de phytosanitaires pour tous les terrains de sport ouverts au public et dont l’accès n’est pas maîtrisé,

• 1er janvier 2025 : interdiction des phytosanitaires pour les « terrains de grands jeux dont l’accès est réglementé, maîtrisé et réservé aux utilisateurs ».

En d’autres termes si les terrains sont clos et l’accès maîtrisé, la réglementation s’appliquera au 1er juillet 2025.

La ville n’utilise plus de produits phytosanitaires sur ses espaces publics excepté sur plusieurs terrains de sport et leurs abords :

• Terrains de foot naturels : Victor Hugo, Stade Benoit Frachon, Stade Langevin / piste d’athlétique,

• Terrains de rugby naturels : Robert Barran + annexe.

Le produit phytosanitaire utilisé est :

Un herbicide (Xokko gazon flash) permettant le désherbage sélectif des terrains de sports,

• Passé 1 fois par an au printemps par une entreprise extérieure,

• Sur tous les terrains naturels ainsi que certains de leurs abords,

• Représente une dépense d’environ ~ 3k€ par an.

Courant 2022

> Faire une analyse approfondie de tous les terrains de sport naturels (agronomie,fertilisation, fréquence d’utilisation, prescription, matériel…),

> Mettre en place la formation des équipes (accompagnement extérieur ),

> Faire une expérimentation en supprimant le passage du produit phytosanitaire sur l’annexe Robert Barran en 2022.

A partir de 2023

> Sortir du phytosanitaire sur tous les espaces de la ville,

> Continuer les réflexions globales sur le schéma directeur des terrains de sport (fréquence d’utilisation, revêtement synthétique…).