Etape N°17 – Parc Jo Blanchon NORD

Des petites bêtes, partout…. indispensables à la biodiversité ! Chacune a son rôle, même les plus détestées !

Le perce-oreille ou forficule se dissimule pendant la journée sous les écorces des troncs d’arbres, sous les pierres… C’est un omnivore qui mange les algues vertes sur les troncs, mais aussi les jeunes pousses, les fruits et chasse de petits insectes et des pucerons. Auxiliaire des jardiniers, il participe à l’entretien des arbres, au recyclage des fruits tombés et autres petits déchets végétaux.

Les faucheux, ou opilions, de la famille des arachnides ressemblent aux araignées. À peu de choses près : chasseurs carnivores, avec huit longues pattes, deux yeux, ne fabriquant pas de toile et ne piquant pas. Principalement nocturnes, ils se nourrissent de petits animaux morts ou vivants.

Les gendarmes, ou pyrrochore : drôles de punaises noires et rouges grégaires formant des groupes parfois très importants en particulier sur les troncs et au pied des tilleuls. Polyphages, ils se nourrissent de la sève des végétaux, mais aussi de cadavres d’insectes ayant lui aussi un rôle de nettoyeur et de recycleur.

La coccinelle à sept points : elle se rencontre en particulier sur les végétaux attaqués par les pucerons à ses différents stades de développement. Elle pond de petits œufs jaune sur des feuilles au milieu de colonies de pucerons, qui avant de devenir adulte vont devoir passer par des transformations successives : croissance de trois semaines en quatre stades (trois mues), puis la nymphe fixée sous une feuille deviendra adulte en huit jours. Elle va se nourrir de cent à deux cents pucerons par jour, mais c’est au stade larvaire que son féroce appétit va débarrasser les végétaux de très nombreux pucerons.

Le cloporte se roule en boule quand il est dérangé. Il a besoin d’un taux d’humidité élevé aussi on le trouve au frais, à l’ombragé, sous les pierres, sous les écorces de bois morts, les tapis de feuilles en décomposition… Son activité est surtout nocturne. Il se nourrit des débris et détritus végétaux, et à l’occasion d’autres insectes ou animaux morts. Ce qui en fait, avec les acariens et les vers de terre, l’un des rois du compost. Il participe à la décomposition des matières organiques, au renouvellement du sol et à son enrichissement.

Le frelon d’Europe est la plus grande de nos guêpes sociales. Impressionnant par sa taille, il est inoffensif la plupart du temps sauf lorsqu’il défend son nid. Il se nourrit de fruits mûrs à terre et pourrissants. Les frelons fondent des colonies avec une reine et fabriquent un nid à partir de bois mâché installé à l’abri de la pluie dans une cavité. Ils nourrissent les larves avec beaucoup de mouches et de chenilles et participent ainsi à la régulation et à l’équilibre entre les différentes populations.
Il se distingue du frelon asiatique (plus petit) par sa couleur : son corps est jaune et noir et l’extrémité de ses pattes est rousse tandis que le frelon asiatique est noir et jaune orangé sur l’abdomen avec l’extrémité des pattes jaunes. Depuis son arrivée en Europe en 2004, ce dernier crée des dégâts de plus en plus importants dans les apicultures car c’est un gros prédateur d’abeilles mellifères.

Dans un parc, la végétation est réfléchie et entretenue par le service municipal des espaces verts sans produit phytosanitaire, ce qui permet à la petite faune de survivre et évite l’empoisonnement des chaînes alimentaires.

Les oiseaux sont protégés. La ville de Saint-Martin-d’Hères a installé des nichoirs pour favoriser la biodiversité. Le diamètre du trou d’envol sera déterminant par rapport aux espèces qui choisissent de s’y installer : le plus petit (28/30mm) pour les mésanges bleue, nonnette, noire, huppée. Une entrée un peu plus grande (30/32 mm ) accueillera mésange charbonnière, moineau friquet, gobe-mouche noir, tandis que d’autres nichoirs seront totalement ouverts pour les rouge-queue noir, bergeronnette, gobe-mouche gris, rouge-gorge…

Jeux

Reliez les noms communs et les noms familiers de ces petites bêtes :

1 – Le lampyre
2 – Le forficule
3 – Le lépisme
4 – Le iule
5 – Le pyrrhocore
6 – la tipule

A – Gendarme
B – Perce-oreille
C – mille pattes
D – Cousin
E – Poisson d’argent
F – Ver luisant

ƖℲ – ƐƎ – 9ᗡ – ᔭϽ – ᄅq – ϛ∀ : sǝsuodǝᴚ

Combien ont-ils de pattes ?

A – Un papillon
B – Un grillon
C – Un ver de terre
D –  Un gendarme
E – Un cloporte
F – Un scolopendre
G – Un iule

Propositions : 6, 0, 42, 14, 8, 20

ᄅᔭפ – 0ᄅℲ – ᔭƖƎ – 9ᗡ – 0Ͻ – 9q – 9∀ : sǝsuodǝᴚ

Qui est le vrai pyrrhocore  ou gendarme ?

ᄅ : ǝsuodǝᴚ