Sobriété énergétique : les mesures prises par la Ville

Engagée depuis 2006 dans la voie de la sobriété énergétique, Saint-Martin-d’Hères multiplie les actions pour trouver le juste équilibre entre enjeux environnementaux, économie financière et maintien d’un service public de qualité.

L’exercice est plus que d’actualité en cette période de crise énergétique. En 2022, Saint-Martin-d’Hères a dépensé 1,5 M € pour les factures d’énergie. En 2023, on avoisinerait les 2,8 M € (+ 80 %) alors que le tarif de l’énergie a déjà enregistré une hausse de 10 % cette année. À la problématique financière, s’ajoutent les températures records, comme ce mois d’octobre 2022 qui a été le plus chaud jamais enregistré en Isère. Autant de faits qui questionnent et remettent en cause les politiques territoriales.
La Ville comme la métropole œuvrent depuis 2006 à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et à la baisse des consommations énergétiques au travers d’un plan climat métropolitain.

Des actions concrètes

Entre réduction des consommations et accélération des travaux d’amélioration énergétique des équipements, les mesures réalisées et envisagées sont nombreuses :

  • raccordement au réseau de chauffage urbain de la clinique Belledonne, du collège Edouard Vaillant, de Neyrpic, de l’écoquartier Daudet avec 80 % d’énergies renouvelables et de récupération ;
  • sortie du fioul, une énergie polluante et coûteuse ;
  • travaux d’amélioration thermique (réfection de toitures, remplacement des huisseries, isolation…) ;
  • optimisation des chaufferies ;
  • démolition de locaux dits “passoires énergétiques“ ;
  • températures et période de chauffage revues à la baisse dans les établissements publics sauf pour ceux accueillant du public vulnérable (résidence autonomie, crèches) ;
  • extinction nocturne de certains équipements et lieux publics ;
  • regroupement des activités loisirs pendant les vacances scolaires ;
  • détection et réparation plus rapide des fuites d’eau (un robinet qui goutte c’est une perte de 120 litres d’eau par jour) ;
  • favorisation d’une gestion raisonnée des espaces verts…

Un plan pluriannuel d’investissement pour économiser

La Ville planifie de nouveaux travaux afin d’améliorer la performance énergétique de ses bâtiments communaux. Accompagné par le bureau d’études Elexia depuis cet été, Saint-Martin-d’Hères entend ainsi répondre au Décret tertiaire(1) en se concentrant sur les locaux de plus de 1 000 m² et les quatre maisons de quartier. Cet état des lieux aidera les décideurs municipaux à prioriser les futures interventions tout en visant une baisse de consommation de 40 % d’ici 2030 et de 60 % en 2050.

Pour un juste niveau d’éclairage

Saint-Martin-d’Hères s’est également dotée d’un plan pluriannuel dédié à l’éclairage public(2). L’objectif étant d’atteindre un juste niveau d’éclairage, au plus près des besoins et des enjeux environnementaux.

Depuis 2009, cela passe par l’entretien et la modernisation de son réseau d’éclairage public, l’installation progressive des systèmes d’éclairage en LED (plus performants et moins énergivores que les lampes traditionnelles au mercure ou au sodium)… Aujourd’hui, 1 300 points lumineux sur les 4 800 que compte la commune en sont équipés. Il est prouvé qu’ils permettent de réaliser jusqu’à 70 % d’économies sur la facture globale d’électricité d’une commune. Les illuminations de Noël n’échappent pas à cette tendance. Les 36 motifs 3D au sol, les 433 motifs accrochés aux mâts et les 104 guirlandes fonctionnent à la LED. Et ce à moindre coût : 2 600 € de consommation électrique pour 40 nuits illuminées pendant les périodes de fin d’année.

En parallèle, la diminution et l’extinction de l’éclairage public sont menées dans certains secteurs (en concertation avec les habitants), les placettes, cours d’écoles, petits parcs et squares. Au total ce sont 212 points lumineux qui sont éteints de 22 h à 6 h du matin. À partir du moins de janvier, les parkings appartenant au domaine privé de la Ville seront également dispensés de lumière la nuit.

Des actions qui s’ajoutent aux précédentes pour aller encore plus vers cette nécessaire sobriété énergétique.

(1) Relatif aux obligations d’actions de réduction de consommation d’énergie finale de bâtiments à usage tertiaire : administratifs, de santé, d’action sociale…
(2) Dans le cadre du Schéma d’aménagement lumière (SdAL) métropolitain.

.

.

.

.

Saint-Martin-d’Hères s’engage
Entre 2006 et 2020

Émissions de CO2 : – 1 561 tonnes
Consommation énergétique : – 32 %
Économie : 647 000 €

.

 

.

.

.

.

.

 

Consommation d’énergie
À Saint-Martin-d’Hères

Patrimoine bâti : 70 %
Éclairage public : 30 %