Place au cinéma d’animation !

Du 23 au 27 octobre, c’est la fête du cinéma d’animation à Mon Ciné. Sept œuvres, dont deux avant-premières, à découvrir près de chez vous.

Décomposer un mouvement en une série de dessins, image par image, qui sont ensuite projetés à une telle vitesse que le spectateur ne perçoit plus que le mouvement final. C’est sur ce principe que le film d’animation s’est créé, tout comme les photographies animées des frères Lumière et de leurs successeurs. Aujourd’hui encore, des artistes continuent de fabriquer leurs films image par image, avec des personnages et décors en papier, pâte à modeler et même avec des pixels.

C’est le cas du dessinateur Jean-François Laguionie, considéré comme l’un des meilleurs réalisateurs de films d’animation en France. Avec à son actif neuf courts et six longs métrages, régulièrement programmés au cinéma et pendant les festivals d’animation. Son dernier film Le voyage du Prince, co-réalisé avec Xavier Picard, fera d’ailleurs l’ouverture du festival martinérois ce mercredi 23 octobre, lors de la séance de 14 h 30. « Ce conte philosophique et politique témoigne, avec une ironie mordante, de la folie des hommes, à travers le principe de l’étranger observant les us et coutumes d’une civilisation inconnue de lui*. » Et pour mieux plonger dans l’univers du cinéaste français, Louise en Hiver sera projeté samedi 26 octobre à 17 h. « Méditation d’une tendresse infinie sur les dernières étapes de la vie d’une vieille dame, sur la mémoire et sa perte, (…) une ode à la découverte de la liberté*. »

Une deuxième avant-première viendra clore l’événement dimanche 27 octobre à 17 h 30 : J’ai perdu mon corps de Jérémy Clapin. Il a reçu le Cristal du long métrage et le prix du public lors du dernier festival d’animation d’Annecy, sans oublier le Grand prix lors de la Semaine de la critique à Cannes. Une sélection de choix qui côtoiera des petits chefs d’œuvre d’animation à voir ou à revoir. Loups tendres et loufoques… un concentré de courts métrages (France-Belgique) autour du légendaire animal pour les tout-petits dès trois ans, Les enfants de la mer du Japonais Ayumu Watanabe, Un petit air de famille et sans dialogue…, ou encore le célèbre Shaun le mouton : la ferme contre-attaque de Will Becher et Richard Phelan.
Des projections mais aussi des temps de lecture, un atelier ciné-poème et d’autres animations viendront rythmer ce festival du mercredi 23 au samedi 27 octobre.
*La Croix, Stéphane Dreyfus.

Programme complet sur culture.saintmartindheres.fr