La violence, c’est non !

Du 22 au 25 novembre, la Ville réaffirme son implication dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Rencontres, expositions, courts-métrages, débats sont programmés pour interpeller et échanger autour de cette problématique.

Trois ans après le lancement du Grenelle contre les violences conjugales, les chiffres annoncés par le ministère de l’Intérieur sont toujours aussi inquiétants. En 2021, le nombre de féminicides a augmenté de 20 %. 122 femmes ont été tuées par un conjoint ou un ex-conjoint, contre 102 l’année précédente. La même année, plus de 100 000 appels ont été passés au 39 19 (le numéro national d’aide aux femmes victimes de violence) et 6 000 autres en direction de l’association Miléna (à Eybens).

À l’occasion du 25 novembre, Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, la ville de Saint-Martin-d’Hères réaffirme son engagement et programme du 22 au 25 novembre des actions de sensibilisation pour dire : LA VIOLENCE, C’EST NON !

Le violentomètre

Dans le cadre de cette semaine de sensibilisation, un outil sera utilisé afin que les jeunes filles “mesurent” si leur relation amoureuse est basée sur des violences. Présenté sous forme de règle, le violentomètre (1) rappelle ce qui relève ou non des violences à travers une gradation colorée et 23 questions. Son objectif ? Sensibiliser les jeunes femmes et refuser la banalisation des violences conjugales.

“Le pantalon“ aborde le sexisme ordinaire et quotidien.

La Ville se mobilise contre les violences

La municipalité multiplie les initiatives afin de “faciliter” le parcours des victimes et de ne pas les laisser seules une fois les démarches engagées :

  • mise à disposition d’un hébergement d’urgence ;
  • formation de sensibilisation des agents municipaux en lien avec le public (crèche, habitat, coordinatrice d’action sociale…) ;
  • déploiement d’actions de sensibilisation (colloque, exposition, spectacle…) ;
  • mise en place d’un groupe de travail impliquant plusieurs services…

Violence conjugale : demandez de l’aide

  • En cas d’urgence : appelez le 17 ou envoyez un SMS au 114
  • Pour une écoute, un conseil, une orientation : appelez
    – le 3919 (numéro gratuit et anonyme) ouvert 24/24h et 7/7j
    – le 04 76 40 50 10
 accueil de jour sans RDV à Eybens, du lundi au vendredi de 9 h à 17 h

(1) Conçu fin 2018 par les Observatoires des violences faites aux femmes (Seine-Saint-Denis et Paris), l’association En Avant Toute(s) et la mairie de Paris, il a été adapté aux jeunes filles par le Centre Hubertine Auclert et, depuis, largement distribué dans les lycées.

La violence, c’est non ! Au programme…

À LA MAISON DE QUARTIER LOUIS ARAGON
Mardi 22 novembre, de 9 h à 11 h

Découverte et échange autour des femmes puissantes avec Collectif femmes. Certaines sont célèbres, d’autres mériteraient de l’être : toutes ont marqué leur domaine ou leur époque, qu’elles soient réelles ou imaginaires… En présence d’une intervenante de la Maison de l’égalité Femme-Homme.
Jeudi 24 novembre, de 9 h à 10 h 30 (ou 11h?)
Un temps interactif proposé aux parents pour déconstruire des idées reçues à partir de supports ludiques.

PARKING GYMNASE COLETTE BESSON, vers l’épicerie solidaire EPISOL
Jeudi 24 novembre, de 15 h 30 à 17 h
« Cocotte et expo » : pour en savoir un peu plus sur ce phénomène de violence.

À LA MAISON DE QUARTIER LOUIS ARAGON
Vendredi 25 novembre
De 10 h à 12 h : café / expo / quizz / jeu pour en savoir un peu plus sur ce phénomène de violence
…………………….“la violence faite aux femmes, idées reçues et stéréotypes, un débat mouvant”, exposition interactive
À 12 h : repas partagé
De 14 h à 16 h : sélection de courts-métrages par la Maison de l’Egalité Femme-Homme sur la mécanique sexiste, la violence, la domination homme / femme, le consentement

ESPACE CULTUREL RENÉ PROBY
Vendredi 25 novembre
De 18 h à 21 h : soirée jeunes (11-17 ans) avec l’exposition “Elles disent non” et un débat (rythmé par un micro-trottoir réalisé par des jeunes martinérois).