ÉCLAIRAGE PUBLIC : TEST DE DIMINUTION DE L’ÉCLAIRAGE PUBLIC SUR LA RUE MARTIN LUTHER KING

Trouver un taux d’éclairement juste, pour les usagers comme pour la planète, tel est l’objectif du 1er test de diminution de l’éclairage public sur la rue Martin Luther King.

Les habitants l’ont peut-être remarqué. Depuis le 7 mars, un tiers des points lumineux de la rue Martin Luther King ont été désactivés. L’objectif principal de ce test de diminution de l’éclairage public, étalé jusqu’au lundi 28 mars, est d’aller vers un usage raisonné de la lumière extérieure.

Lumière artificielle : vers un usage raisonné

L’excès d’éclairage artificiel a des conséquences non négligeables. En plus de nous priver de l’observation d’un ciel étoilé, il est aussi une source de perturbations de sommeil pour l’homme, de la biodiversité (perturbation des cycles de reproduction, des migrations…) et de gaspillage énergétique considérable.
Il a été décidé de mettre en place des actions afin que les éclairages soient en accord avec les besoins réels et les objectifs de la convention métropolitaine signé en décembre 2021. Le plan climat air énergie 2020-2026 encourage la sobriété énergétique auprès des communes engagées, dont Saint-Martin-d’Hères.

Plan climat air énergie métropolitain : des actions concrètes

En signant, avec 17 communes de l’agglomération*, la charte d’engagement dans le Plan climat air énergie métropolitain 2020-2026, Saint-Martin-d’Hères réaffirme sa volonté de contribuer à la mobilisation collective en faveur du climat. Une mobilisation qui dure depuis 2005, lorsque la Ville s’est engagée aux côtés de Grenoble-Alpes Métropole, première agglomération de France à élaborer et mettre en œuvre un Plan climat. Cette lutte contre le changement climatique prône la réduction des émissions de gaz à effet de serre et la baisse des consommations énergétiques.
C’est pourquoi, très vite, Saint-Martin-d’Hères a favorisé l’installation progressive de systèmes d’éclairage en LED, plus performants et moins énergivores que les lampes traditionnelles au mercure ou au sodium. D’autres actions de sensibilisation sont organisées tout au long de l’année : évènements locaux sur la thématique, rénovation énergétique des bâtiments publics et aide pour les bâtiments privés…

* 17 communes, représentant 335 000 habitants, sont signataires : Corenc, Échirolles, Gières, Grenoble, Meylan, Poisat, Le Pont-de-Claix, Saint-Barthélémy-de-Séchilienne, Saint-Martin-d’Hères, Saint-Martin-le-Vinoux, Sassenage, Seyssinet-Pariset, La Tronche, Varces, Vaulnaveys-le-Haut, Venon et Vizille.