Commémorations 2020 : elles sont annulées partout en France

En raison de la crise sanitaire, les cérémonies commémoratives n’auront pas lieu jusqu’à nouvel ordre.

Exceptionnellement, rien ne se passera cette année sur la place du 24 Avril 1915, ni devant les monuments aux morts et les plaques commémoratives. Pas de cérémonie officielle, conformément aux mesures prises par la municipalité dans le cadre de la lutte contre la pandémie.
Ainsi, sont annulées les célébrations mémorielles suivantes : la commémoration du génocide arménien le 24 avril, la Journée nationale du Souvenir des victimes et des héros de la Déportation le 26 avril et le 75e anniversaire de la Victoire sur le nazisme le 8 mai.

Une décision locale qui a précédé celle du gouvernement, vendredi dernier. Néanmoins, le maire, David Queiros, rendra hommage aux victimes et combattants de ces conflits. À chaque date commémorative, il défendra le devoir de mémoire en prononçant une allocution vidéo qui sera retransmise sur le site de la ville. Quant au pavoisement, il sera maintenu sur la Maison communale et sur les principaux monuments aux morts.

Si le confinement est annoncé jusqu’au 11 mai, d’autres commémorations ne se tiendront pas au-delà de cette date afin d’éviter les regroupements. C’est le cas de la Journée nationale de la Résistance, le 27 mai et de l’Appel du général de Gaulle le 18 juin.