Le plus grand festival européen fera rayonner le street art dans Grenoble et son agglomération du 31 mai au 30 juin 2019. Cette année, quarante fresques, dont cinq sur Saint-Martin-d’Hères, s’ajouteront aux 136 déjà réalisées lors des quatre précédentes éditions.

Le street art, ou l’art urbain, fait son show à Grenoble et dans l’agglomération, de Fontaine à Pont de Claix, en passant par Saint-Martin-d’Hères et le campus universitaire. L’édition 2019, la cinquième depuis sa création en 2015, donnera à voir toute la richesse et la diversité de cette discipline qui prend vie dans des endroits publics et dans la rue. Fresques monumentales, collages, pochoirs, sculptures urbaines, installations, œuvres sur toile et numériques, expositions…
Lancé par l’association Spacejunk Grenoble, ce festival est le plus grand d’Europe. À chaque édition, ce sont des dizaines d’œuvres qui sont produites par des artistes de renom. Cette année, seront de la partie Groek, Petite Poissone, Mantra, Veks Van Hillk, Softwix, Li Hill, Bezt et bien d’autres. Si ces noms ne vous disent rien, il suffit de faire une recherche sur Internet pour se rendre compte de leur talent, de leur productivité et même de leur renommée internationale. C’est le cas de l’artiste américain Shepard Fairey, dit Obey. Un ponte dans le milieu. Il sera présent et laissera son empreinte artistique sur un mur du Crous (campus universitaire), haut de 32 mètres. Il inaugurera également la plus grande exposition consacrée à son travail*, véritable rétrospective sur ses quelque 600 œuvres peintes durant ses trente années de carrière. Un moment exceptionnel. Une venue attendue par tant de passionnés…
Saint-Martin-d’Hères est à nouveau partenaire de l’événement, comme en 2018. De cette collaboration sont nées trois fresques sur les murs de la ville. Cinq, voire six nouvelles devraient voir le jour au mois de juin, sous les mains expertes de peintres dont la réputation dépassent nos frontières. Habitants néophytes et connaisseurs apprécieront l’apparition progressive de créations urbaines, dans leur ville. Des œuvres pérennes qu’ils pourront continuer d’admirer au quotidien, une fois le festival clos. Les plus curieux pourront même tenter de laisser leur trace, et s’essayer aux techniques du street art le temps d’un atelier participatif avec l’artiste français Groek. Ouvert à tous, jeunes, adultes et même les enfants, le message se veut clair : investissez l’espace public et exprimez-vous !
*“Obey – 30 years of resistance“ du 6 juin au 27 octobre 2019 à l’ancien musée de peinture, place de Verdun.

STREET ART FEST GRENOBLE-ALPES 2019
c’est…

  • 40 nouvelles réalisations
  • une cinquantaine d’artistes
  • 87 murs, dont 10 monumentaux
  • 42 petites surfaces
  • 15 000 visiteurs attendus
  • 10 expositions
  • 1 festival de Cinéma street art : trois soirées de projection live gratuites
  • 1 Digital street art : un atelier d’innovation technologique
  • 1 Street art run : deux circuits pour découvrir les œuvres dans la ville.

Les rendez-vous à Saint-Martin-d’Hères

Réalisations de fresques par :
Mantra et Dulk1
du 19 au 22 juin au 2 rue Maréchal Foch ;
Insane Crew
les 8 et 9 juin au 118 avenue Gabriel Péri ;
Julieta XLF
du 16 au 23 juin au 8 avenue Gabriel Péri ;
Nicolas Keramidas
au 8 avenue Gabriel Péri ;
Tawos
du 3 au 10 juin à la maison de quartier et bibliothèque Gabriel Péri ;

Deux ateliers avec :
Ekis
à l’école Ambroise Croizat, 22 rue Honoré de Balzac
Groek
les 5 et 12 juin, de 14 h à 19 h à la coursive de la maison de quartier Gabriel Péri pour une fresque participative, ouverte aux enfants, aux jeunes et aux parents.

Téléchargez le programme 2019