Du 9 au 16 mars 2019, débats, ateliers, conférences, spectacles… rythmeront la 2e Biennale des villes en transition, à Grenoble et dans l’agglomération. Une semaine festive mais surtout ludique qui rassemble tous ces acteurs qui veulent faire bouger les choses.

Décideurs, scientifiques, acteurs économiques, mais aussi artistes et citoyens engagés tentent de « faire prendre conscience, d’une part, des profondes conséquences que vont avoir sur nos vies la convergence du pic du pétrole et du changement du climat et, d’autre part, de la nécessité de s’y préparer concrètement ». Éveiller les consciences mais aussi lancer des initiatives locales pour répondre aux enjeux d’un territoire, en fonction de ses ressources.

À Saint-Martin-d’Hères, dans le hall de la maison communale, dès le 9 mars et pendant un mois, l’exposition “Agir pour le climat” expliquera comment et pourquoi le climat se modifie dans le monde. Elle éclairera sur les efforts entrepris par le ville pour isoler son bâtiment communal, consommer moins d’énergie (éclairage public, flotte automobile), réduire ses factures… Une exposition également visible à l’espace Gabriel Péri de la médiathèque du 9 au 16 mars. Les plus curieux pourront échanger avec des ambassadeurs du climat mercredi 13 mars, de 17 h 30 à 18 h 30.

Des initiatives parmi tant d’autres que recense le réseau international de transition. Né en Grande-Bretagne en 2006 dans la petite ville de Totnes (Grande-Bretagne), il recense aujourd’hui des milliers d’initiatives dans plus de 50 pays à travers le monde. Elles prennent la forme d’achats collectifs locaux, de jardins partagés, d’une monnaie locale, de recyclerie, de temps de rencontre…

Alors pour ne pas agir seul, pour ne pas attendre les gouvernements qui tardent, pour agir ensemble et avant qu’il ne soit trop tard, rendez-vous à la 2e Biennale des villes en transition !

En savoir plus